1-514-228-7570 1-514-228-7401 info@papillonmdc.ca

L’importance de la raison d’être

PurposeIl ne semble plus rentable de parler de la « raison d’être ». De nos jours, les leaders hésitent à se questionner sur la raison d’être de leur travail et, de façon plus générale, sur celle de leur organisation. Évoquer la « raison d’être » laisserait supposer que nous ne sommes pas assez professionnels. Il est entendu que la « raison d’être » a une incidence sur le bien-être financier de toute entreprise, sans égard à sa taille ou à son lieu géographique. Elle inspire notamment les gens à offrir le meilleur d’eux-mêmes en tant que professionnels, collègues et leaders à part entière. Cela veut dire qu’ils ne se contentent pas de FAIRE TOUT BONNEMENT LEUR TRAVAIL. Ils mettent à profit tout ce qu’ils peuvent donner en termes de talents et de dons dans le cadre de leurs emplois et de leurs équipes.

La raison d’être donne aussi un sens au travail : les erreurs sont considérées comme des occasions d’apprentissage; les tentatives infructueuses mènent au désir de trouver de meilleures façons de faire; et les déceptions sont perçues comme faisant partie du processus de réalisation. Les leaders sont motivés à collaborer pour surmonter les défis et les défaites, et pour effectuer des virages ensemble afin d’aller dans la même direction. En l’absence d’une raison d’être, les leaders se voient contraints d’avancer seuls et de progresser dans des directions différentes. Il en résulte un gaspillage de temps pour établir des plans destinés à rétablir le tir et pour revoir les stratégies d’entreprise. Lorsque les leaders sont trop occupés à essayer de retourner dans la bonne voie, ils ne sont pas capables de discerner les occasions de croissance intéressantes. Pour définir et cultiver la « raison d’être », vous devez être prêt à prévoir du temps pour amorcer un dialogue destiné à répondre aux questions suivantes : « Pourquoi le travail que nous accomplissons est-il important? » et « Comment accomplissons-nous le travail qui est important? »

Le dernier mot revient à Sarah-Nicole, une élève de 13 ans (alias « Celle qui crée des arc-en-ciel ») qui semble être parvenue à sa propre définition de la raison d’être, soit d’être globale et d’aller au-delà de soi :

Je
ne suis pas
parfaite.
Vous ne l’êtes
pas non plus…
Alors permettons-nous
de faire des erreurs…
Afin de pouvoir tirer
des enseignements
de celles-ci…
et nous rapprocher
de notre
« raison d’être ».

Découvrez comment vous pouvez établir une « raison d’être » au sein de votre organisation en nous permettant de vous montrer la voie à suivre. Apprenez-en davantage sur notre raison d’être et pourquoi nous nous soucions tant de votre réussite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *